Mettre de l’argent de côté ne vous serait que bénéfique. Ce geste vous abrite des aléas de la vie. Il vous aide également dans la constitution de patrimoine pour le long terme, à préparer votre retraite ou encore à transmettre un héritage à vos descendants. Malgré ces bonnes choses, il n’est pas toujours évident de faire une épargne, surtout lorsqu’on est payé au SMIC. À ce contexte, voici quelques conseils pour économiser avec un SMIC.

Épargner en moyenne 10 % de son salaire mensuel

Une personne seule qui touche un revenu équivalant au SMIC perçoit environ 14 550 euros par an. En ajoutant la prime d’activité mensuelle de 240 euros et retranchant
400 euros au titre de l’impôt sur le revenu, le salarié en question dispose d’un budget mensuel de 1 400. En limitant sa consommation pour placer 10 % de cette somme à
l’épargne, il cumulera l’équivalent d’un mois de salaire en une année, avec 280 euros en plus, sans compter les intérêts. Encore faut-il choisir où placer son argent !

En effet, il existe trois types d’épargne, dont l’épargne de précaution, l’épargne de long terme financière et l’épargne de long terme non financière aussi appelée épargne
immobilière. Le premier est accessible à tout moment pour les dépenses imprévues : appareils ménagers à remplacer, réparation ou remplacement d’un véhicule, etc. Le
placement se fait le plus souvent sur un Livret A , un Livret développement durable et solidaire (LDDS) ou un Livret d’épargne populaire (LEP) dans la mesure du possible. Ce
type d’épargne demande un grand effort.

Plus rémunéré, mais moins liquide, le second type d’épargne concerne le financement des futures études des enfants, la retraite et les gros coups durs. Il s’avère plus risquer
d’autant qu’il soit plus difficilement disponible. Le placement se fait auprès d’une assurance vie, PEL antérieurs à février 2015, Bourse, etc. Le troisième type d’épargne
quant à lui est destiné à l’achat immobilier. Cependant, il peut se substituer avec l’épargne financière.

Dans quelle situation opter pour l’achat immobilier ?

investir avec le smic

En parlant d’épargne sur le long terme, vous avez deux solutions : soit placer votre argent sur des produits financiers, soit investir dans l’immobilier. Cette dernière solution serait plus profitable, sachant que vous pouvez mettre de côté l’argent consacré au paiement d’un loyer. Toutefois, cette option souffre de plusieurs écueils.

Vous devez étudier les paramètres qui la rendent périlleuse, à commencer par le coût du crédit immobilier, l’assurance et la taxe foncière, sans évoquer les charges du logement sur votre compte. Si la totalité de ces charges est en dessous de vos charges locatives actuelles, en plus de votre épargne financière de long terme, vous pouvez lancer l’achat. Dans le cas contraire, mieux vaut vous abstenir.

Prenons à titre d’exemple un célibataire qui touche 1400 euros par mois. Il peut décrocher un prêt immobilier de 80 000 euros sur 20 ans pour un taux de 1,41 % et une
assurance de 0,36 %. La mensualité assurance comprise serait estimée à 400 euros. En supposant que la taxe foncière vaut 900 euros par an et que les charges sont à 1200 euros par an, le sujet mobilisera 575 euros par mois.

Si son loyer actuel y compris les charges qui l’incombent est de 500 euros et que son épargne de long terme s’élève à 80 euros, le projet d’achat immobilier serait opérationnel. Si son loyer actuel est à 400 euros alors qu’il n’arrive pas à mettre de l’argent de côté, qu’une somme modique de précaution, l’investissement n’est pas envisageable.

dolor. ut Aliquam tristique justo id vulputate, mi, eget accumsan sit fringilla

Pin It on Pinterest